L'Islande remporte le prix international de la sécurité sociale

L'Islande remporte le prix international de la sécurité sociale

L'Association internationale de la sécurité sociale (AISS) a décerné à l'Islande le Prix AISS pour une contribution exceptionnelle à la sécurité sociale pour ses résultats remarquables en matière d'égalité des genres dans la sécurité sociale et dans la société.

Même parmi les pays Nordiques, qui tous obtiennent des scores élevés sur le plan des indices d'égalité des sexes, l'Islande a pris une position de leader, arrivant en tête du classement statistique mondial sur l'égalité des sexes produit par le Forum économique mondial depuis 12 ans.

«L'Islande est un modèle mondial lorsqu'il s'agit d'adopter et de mettre en œuvre des politiques et des programmes qui garantissent l'égalité des genres dans la sécurité sociale et dans la société. C'est donc un honneur et un privilège de remettre au lauréat un Prix de l’AISS aussi mérité», a déclaré le Président de l’AISS, Joachim Breuer, lors de la cérémonie.

Le Prix AISS offre une reconnaissance mondiale des réalisations et de l'engagement exceptionnels d'un pays dans le domaine de la protection offerte par la sécurité sociale conformément aux objectifs de l'AISS. Il est remis tous les trois ans à l'occasion du Forum Mondial de la sécurité sociale, et le prix de cette année a été remis à Huld Magnúsdóttir, Directrice générale de l’Administration de l'assurance sociale d'Islande.

Dans sa déclaration, la Première ministre Katrín Jakobsdóttir a souligné que les progrès vers l'égalité des genres ne se font pas tout seuls et a souligné le rôle de femmes pionnières. Malgré les nombreuses étapes franchies, elle a également constaté qu'il reste encore beaucoup à faire. "En ce qui concerne la sécurité sociale, qui est extrêmement importante pour la sécurité financière et donc le bien-être des personnes dans nos sociétés, nous devons garder une perspective de genre dans nos plans et nos programmes", a-t-elle déclaré.

L'Islande a adopté une approche globale et holistique en matière d'égalité des sexes, et parmi les caractéristiques qui rendent cette approche islandaise exceptionnelle, on peut citer:

  • un environnement favorable incluant les questions de genre dirigées par le Cabinet du Premier ministre, une loi complète sur l'égalité et une budgétisation basée sur le genre;
  • un système de congé parental de longue date qui garantit désormais des droits individuels indépendants pour les deux parents;
  • une pension minimum garantie et des prestations spéciales durant les années où la personne est en âge de travailler, qui contribuent spécifiquement à réduire la pauvreté des femmes;
  • l'égalité des genres sur le marché du travail, incluant l'obligation pour les entreprises d'être légalement certifies en matière d'égalité de rémunération ainsi que de promotion de l'accès au développement des compétences et à la formation pour les femmes;
  • un accent mis sur les vulnérabilités spécifiques des femmes immigrées, sur les écarts entre les genres dans les soins non rémunérés, et sur les femmes dans le travail domestique.
  • une sensibilisation au genre dans les réponses à la COVID-19 par la sécurité sociale.

Cette approche a abouti à des résultats uniques, notamment la part la plus élevée de congés parentaux pris par les pères parmi les pays nordiques (31 %), la plus forte participation des femmes au marché du travail au sein des pays de l'OCDE (75,1 %) et le taux de pauvreté le plus faible pays de l’OCDE en ce qui concerne les femmes de plus de 65 ans (1,7 % seulement des femmes âgées de 65 ans ou plus ont un revenu inférieur à 50 % du niveau moyen).

L'égalité entre les femmes et les hommes est un sujet important pour l'AISS et, avec sa Commission technique sur les prestations familiales, elle a mis l'intégration de la dimension de genre dans la sécurité sociale à l'ordre du jour. Ce travail se poursuivra dans le nouveau triennium 2023-2025 de l'Association.